Critique de : Pleinement vivant de Joëlle Maurel

Pleinement vivant

Présentation :

Qu’est-ce qui pousse un individu à changer, de façon positive et radicale, pour s’éveiller à une conscience plus élevée ? À quel moment survient ce besoin de changement, d’évolution ? Quelles sont les conséquences sur la vie quotidienne ?

Dans cet ouvrage, l’auteure mène une enquête sur ce qui conduit l’être humain à s’engager dans un processus de transformation intérieure lui permettant de renouer avec qui il est véritablement et de vivre pleinement sa vie.

L’auteure :

Joëlle Maurel est docteur en Sciences de l’Éducation, psychothérapeute-analyste jungienne, spécialiste des états modifiés de la conscience, diplômée de l’Institut de psychologie transpersonnelle à Paris et formée aux approches psychocorporelles et psycho-spirituelles. Ses recherches sur l’exploration de la conscience humaine, à partir de l’observation clinique, de son expérience intérieure et de l’étude théorique, tentent d’articuler les différents champs des sciences humaines occidentales avec l’expérience spirituelle et les enseignements traditionnels orientaux. Elle écrit des articles sur la psychologie spirituelle et anime des stages sur ce thème.

Ma chronique :

En refermant ce livre, on se dit : oui c’est possible d’être « pleinement vivant ». 

Cet ouvrage, dense, est riche par ses explications et analyses d’entretiens menés avec les dix-neuf personnes ayant parcouru le début de ce cheminement pour se transformer.

La démarche de l’auteure : après l’étude du travail des « grands sages » comme Socrate, Krishnamurti ou Jung, elle choisit de confronter la théorie à du réel en interviewant dix-neuf personnes. Les quatre étapes du cheminement sont décortiquées en s’appuyant sur les expériences des interviewés : c’est ce qui renforce la compréhension de chaque étape.

Ces propositions s’adressent à tous, nous n’avons pas forcément lu et étudié les textes de ces sages.

Ce qui est préconisé pour parvenir à réussir ce travail sur soi : choisir une pratique spirituelle qui allie le corps, l’âme et l’esprit comme le yoga ou Qi Gong, qui amène à des états de méditation profonde et de pleine conscience.

Nous comprenons, au travers du résultat des entretiens de ces personnes qui ont fait ce chemin, que la réalisation de soi, ou « accéder à l’essence de notre être », c’est avoir un niveau de conscience plus élevée pour se sentir « pleinement vivant ».

Ce livre nous ouvre de nouvelles portes pour aller vers une meilleure connaissance de soi, un ouvrage qui interpelle, questionne beaucoup et nourrit.

À lire, poser puis à reprendre pour s’éveiller à une transformation intérieure.

L’auteure termine en prônant une éducation ontologique, « un enseignement plus ouvert prenant en compte la totalité de l’être humain ».

Je vous le recommande vivement.

Paru aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :

Critique de : Soigner le stress de Lionel Coudron

Soigner le stress

Présentation :

Pour se libérer des effets négatifs du stress, ce livre propose une solution toute simple : la pratique du yoga. En intervenant directement sur les sensations très désagréables qui s’accumulent dans le corps et qui alimentent les pensées irrationnelles, les postures de yoga permettent de « nettoyer » les tensions et les douleurs ressenties. Cette action, bénéfique pour le corps et l’esprit, est positive autant en traitement qu’en prévention.

L’auteur :

Lionel Coudron est médecin et professeur de yoga depuis plus de trente ans. Il dirige l’Institut de yoga-thérapie. Il a notamment écrit Le Yoga. Bien vivre ses émotions et La Yoga-thérapie qui ont été de grands succès.

Ma chronique :

Dans ce livre de « yoga-thérapie », il est question de yoga bien sûr mais aussi de pratiques complémentaires comme la méditation et la respiration contrôlée. C’est ce qui m’a intéressée : montrer la complémentarité de ces méthodes et leurs capacités de réduire le stress.

Dès la préface, l’auteur explique que le yoga, pratique millénaire, peut arrêter le tourbillon des pensées et des émotions qui nous submergent, nous apporter la paix et donc enlever le stress.

La mécanique du stress est décortiquée pour étayer les propositions illustrées par des photos. 

J’ai aimé les propositions d’exercices simples, quand on a peu de temps avec cette 

respiration synchronisée entre souffle et mouvement et la proposition de tenir un carnet de bord pour noter ses réactions face aux stress. Cela permet une prise de recul et un entraînement adapté au stress constaté.

C’est une démarche par étape qui allie yoga, respiration et méditation.

L’importance de la respiration dans cette lutte contre le stress est mise en avant comme la cohérence cardiaque pour retrouver calme et harmonie. Oui cela fonctionne, j’ai testé !

D’autres techniques peuvent aider comme : ancrer du positif avec des visualisations, outil utilisé avec succès en sophrologie.

Des conseils variés sur le sommeil et la nutrition ainsi que des témoignages complètent les propositions utiles en préventif aussi.

En synthèse : un guide concret et didactique basé sur le yoga et rempli de ressources pour combattre efficacement le stress.

Paru aux éditions Odile Jacob.

Notation :

Critique de : Chloé des loups d’Alexandra Ughetto

Chloé des loups

Présentation :

Chloé, tu es l’ultime descendante de l’ultraviolente lignée des loups, et tu es destinée à devenir une guerrière.

Mais tu refuses cet héritage d’angoisses et de colère.

Heureusement, pour t’aider, il y a Annabelle, ton amie, qui dissipe tes craintes d’un éclat de rire. C’est elle qui te pousse à explorer ton coeur et le monde autour de toi. Cela t’encourage à écrire dans ton carnet tes pensées lumineuses…

Dès lors, tout change pour toi. Tu apprends à maîtriser tes émotions et à conquérir ta puissance intérieure.

L’auteure :

Sociologue et philosophe de formation, Alexandra Ughetto est passionnée par le développement personnel. Elle transmet ses connaissances à travers son podcast « La p’tite chronique lumineuse .

Ma chronique :

Dès la préface, l’auteure invite à déployer ses ailes en grand, très grand. Une belle illustration de la morale de cette histoire.

Ce roman « young adult » combine une grande histoire type « fantasy » avec des pistes de développement personnel qui vont aider l’héroïne à grandir et à s’épanouir.

N’étant pas dans la cible « young adult » ni passionnée par la « fantasy », j’ai eu des difficultés à rentrer dans l’histoire mais la plume alerte et le rythme donnent envie de tourner les pages. 

J’ai apprécié l’idée du carnet, il est reconnu qu’écrire permet de réguler ses émotions, c’est une bonne idée à transmettre aux jeunes. Pour le contenu de ce carnet, les propositions sont issues de techniques de développement personnel et ce qui est intéressant ici, c’est de les positionner dans un contexte qui parlera aux jeunes lecteurs. Chloé liste des techniques de respiration pour s’apaiser, des moyens pour s’affranchir de ses croyances limitantes ou trouver l’ancrage en soi. Chaque pratique est expliquée clairement et donc facilement reproductible.

Si un roman d’aventures peut aider nos jeunes à aller mieux en découvrant la méditation comme Chloé, pourquoi s’en priver ?

Publié aux éditions Robert Laffont.

Notation :

Critique de : Le guide de la cohérence cardiaque de P. Drouot et M. Borrel

Le guide pratique de la cohérence cardiaque

Présentation :

Votre coeur, vous le sentez battre dans votre poitrine dès que vous y prêtez attention. Ce petit organe d’à peine 300 grammes est indispensable à la vie. Mais son rôle ne se limite pas à cette fonction de pompe. Notre coeur dispose de sa propre petite centrale électrique et de son propre réseau neuronal. Il possède ainsi sa propre intelligence. Mieux : dans la circulation permanente d’informations entre neurones du coeur et neurones du cerveau, c’est le coeur qui domine, pour peu que nous le fassions entrer en cohérence.

Les auteurs : 

Marie Borrel est journaliste et auteur. Elle a dirigé pendant une dizaine d’années la rubrique santé du magazine “Psychologies”, avant de devenir rédactrice en chef du magazine “Médecine Douce”. Patrick Drouot est physicien de formation, diplômé de l’université Columbia à New York. Il s’est spécialisé dans l’étude des états d’expansion de conscience, qu’il a explorés dans la pratique en accompagnant des milliers de personnes dans le déploiement de leur existence, notamment grâce à la cohérence cardiaque. 

Ma chronique :

Un ouvrage clair, complet et didactique à recommander pour découvrir les bienfaits de la cohérence cardiaque.

La promesse de cet ouvrage : « En pratiquant régulièrement les exercices, vous allez, au cours des jours, des semaines, des mois qui viennent, « réveiller » l’intelligence de votre cœur ».

Ce que j’ai appris : dans le cœur, il existe un réseau neuronal semblable à celui qui constitue notre cerveau, le cœur a sa propre intelligence et mémoire. Il peut influencer notre réflexion, notre intelligence et notre créativité.

Les auteurs parlent parle ici de « cardio‐méditation » qui va plus loin que la cohérence cardiaque et précisent : « le cœur ne répond pas toujours aux injonctions du cerveau, mais ce dernier se conforme toujours aux décisions du cœur ».

Un peu plus loin, on trouve beaucoup d’explications et de références aux neurosciences en lien avec la médecine intégrative ou « notion d’homme global ».

Cette présentation, pour nous expliquer que la cohérence neuro‐ cardio-vasculaire est un outil de transformation intérieure qui réveille l’intelligence de notre cœur, masquée le plus souvent par notre activité cérébrale, qui prend le contrôle sur notre perception de notre perception de notre monde intérieur et extérieur.

Après un premier tiers du livre consacré à la théorie, la pratique est déclinée avec la posture de base (simplissime) à mettre en place avant de se lancer dans les 25 pratiques en lien avec des situations du quotidien.

La théorie, nourrie des dernières découvertes en neurosciences, est particulièrement enrichissante et milite pour se lancer dans cette pratique.

Les exercices de cardio-meditation ont pour thème : « mieux vivre avec son corps », « mieux vivre avec soi-même », «mieux vivre avec les autres », «améliorer son futur ».

J’ai aimé plus particulièrement les séances avec pour sujet : « cultiver son intuition », « développer sa créativité », « se caler sur un futur positif ». Vingt-trois autres séances sont à retrouver dans cet ouvrage.

Voici le site de l’auteur pour aller plus loin.

Paru aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :

Critique de : Les antisèches du bonheur de Jonathan Lehman



Présentation :

Un jour de 2009, Jonathan Lehmann, déprimé par sa vie d’avocat d’affaires à Wall Street, décide de tout quitter pour s’installer en Californie et partir en quête de son bonheur. Là-bas, il découvre la « science du bonheur », point d’intersection entre les sagesses ancestrales et les sciences contemporaines, qui va changer sa vie. Quatre ans plus tard, il revient en France avec une méthode originale, fruit de ses recherches et expériences : Les Antisèches du Bonheur.

L’auteur :

Jonathan Lehmann est né d’un père américain et d’une mère française. Etudiant brillant, il entre en 2003 dans un grand cabinet d’avocats new-yorkais, dont il démissionne sept ans plus tard. En 2015, il crée la page “Les Antisèches du Bonheur”, sur Facebook, où il partage ses découvertes sur le bonheur.

Ma chronique :

Un franc-parler pour des conseils clairs avec beaucoup de concret : bref, ça donne envie de se lancer et cela nous sera forcément bénéfique, preuves à l’appui.

Bien que certaines pistes explorées par ces antisèches du bonheur ne soient pas nouvelles et souvent citées (méditation, gratitude, la compassion…), j’ai surtout apprécié les précisions sur le pourquoi de ces différentes méthodes et l’explication des bienfaits.

Le discours de l’auteur est complètement ancré dans son expérience et ses exemples très concrets. L’ouvrage donne vraiment envie d’utiliser les antisèches proposées, sa métamorphose appuie aussi la portée des propositions.

Conquise par la sincérité des propos et la sensibilité de l’auteur que l’on perçoit tout au long du texte, qui renforcent la portée de ses propos et donnent envie au lecteur d’expérimenter ces antisèches.

J’ai pris beaucoup de notes au fur et à mesure de ma lecture, je vous livre ce que j’ai préféré :

  • La pratique de la méditation : il nous propose une définition simple précisant qu’il faut porter son attention sur l’instant présent, de ne pas arrêter de penser, ne pas suivre nos pensés et ramener notre attention à l’instant présent. Suivent des propositions pour se lancer doucement puis ancrer cette habitude avec des techniques simples et des mini-méditation. Là aussi, c’est le concret qui prime.
  • Répondre à la négativité par la compassion : en lien avec le deuxième accord toltèque de Miguel Ruiz « ne rien prendre personnellement », la compassion est un simple changement de perspective
  • Chercher le juste équilibre entre l’être et le devenir et entre le chemin et la destination, « quand on aime pleinement le chemin, on atteint les plus hauts sommets ».

Quinze autres antisèches à découvrir dans cet ouvrage pour se sentir mieux au quotidien.

Le site internet de l’auteur 

Paru aux éditions Harper Collins.

Notation :