Chronique de : Se préparer au meilleur avec Ho’oponopono de Carole Berger

Présentation :

La sagesse Ho’oponopono est née de la terre hawaiienne où la puissance créatrice des énergies est une réalité aussi tangible que le monde visible. Afin de retrouver l’unité et l’harmonie dans votre vie, pour vous-même et pour les autres, Carole Berger, initiée à la tradition du Pono, vous propose dans cet ouvrage de nombreux outils, exercices, méditations et rituels.

L’auteure :

Carole Berger est formatrice en massage hawaiien et coach de vie. Elle a appris le massage ancestral lomi lomi et reçu l’enseignement de grands maîtres de l’ancienne tradition du Pono à Hawaii.

Ma chronique :

Voici un guide pour appréhender les principes de la philosophie hawaïenne et les intégrer dans son quotidien, qui va bien au-delà d’une simple présentation du Ho’oponopono, c’est ce qui m’a intéressée.

J’avais déjà lu des ouvrages sur le Ho’oponopono qui expliquaient plus succinctement les principes de cette philosophie. J’ai apprécié ici l’approche davantage orientée sur la philosophie de cette pratique et la mise en application étape par étape avec des exemples et recommandations assez simples à mettre en œuvre.

La présentation ne se limite pas aux quatre mantras généralement évoqués et ouvre davantage le champ des possibles : Carole nous parle notamment d’équilibre, d’harmonie ou de mana. Ce dernier concept me parle particulièrement, le mana fait partie de la vie des polynésiens et j’ai pu l’expérimenter

Carole est un guide inspirant que l’on suit avec plaisir.

Faites comme moi : prenez le temps de comprendre les différents concepts, de vous les approprier puis de les intégrer dans votre quotidien pour une vie plus ouverte vers le monde et plus apaisée.

Paru aux éditions Le Courrier du Livre.

Notation :

Chronique de : Zen et zazen de Taikan JYOJI

Présentation :

Comment pratiquer zazen ? Comment s’asseoir ? Que faire une fois assis ? Comment approfondir sa pratique ? À quoi s’attendre lors d’une pratique intensive en groupe (sesshin) ? Dans l’école Rinzai du bouddhisme Zen, la pratique essentielle est zazen. Maître Taikan Jyoji en a rassemblé dans cet ouvrage concis les éléments fondamentaux …

L’auteur :

Taikan JYOJI part pour le Japon en 1964 pour y suivre des études d’architecture. Il découvre le zazen et décide d’entrer au monastère Zen de Shôfukuji, à Kôbe, où il reste sept ans, pratiquant et étudiant auprès de Maître Yamada Mumon.

Ma chronique :

Voici une réédition d’un texte publié il y a trente ans avec une mise en page revue et de belles illustrations.

J’ai aimé la première phrase du livre : « Les livres sur le Zen sont assommants ». Je confirme que celui-ci ne l’est pas. Certainement grâce à la nouvelle présentation avec des notes complémentaires et au ton résolument simple de l’auteur voire à des touches d’humour parsemées dans le texte.

Dès l’introduction, l’auteur précise : « la finalité du zazen, c’est d’arriver à la non-pensée ».

Plus concrètement, nous apprenons les postures à adopter et l’importance du souffle. L’auteur indique « la pratique de zazen n’est rien d’autre que la concentration de l’esprit sur ses respirations ». Le principe de la « non-pensée » est expliqué : observer où commence une pensée, son développement.

Les conseils de la pratique du zen dans son quotidien sont clairs et précieux et  textes anciens commentés dans la dernière partie du livre apportent un éclairage complémentaire.

Un ouvrage que je recommande à tous ceux qui s’intéressent au zazen.

Publié aux éditions Le Courrier du Livre chez Guy Trédaniel.

Notation :

Chronique de : Dessine un sourire sur ton visage d’Isabelle Garcia-Chopin

Présentation :

Le jeune lecteur est invité à la plus belle des rencontres qui soit, la rencontre avec soi-même… Dans un monde sans cesse agité, les initier quelques minutes par jour à la méditation les aide à devenir des adultes apaisés et confiants en eux.

L’auteure :

Isabelle Garcia-Chopin a découvert la méditation d’une manière laïque il y a dix-sept ans. Auteur et photographe, elle a écrit un premier album jeunesse « Le maître des neiges » et publié de magnifiques portraits de jeunes moines d’Himalaya dans « Enfants moines ».

Ma chronique :

L’idée de l’auteure est de proposer un parcours méditatif pour initier en douceur petits et grands à la méditation : c’est réussi.

Grâce à une mise en page claire et colorée, accompagnée d’explications simples et accessibles aux enfants, le chemin vers l’autonomie des enfants est tracé.

Dès le début du texte, le « chemin mental » est présenté avec des animaux pour éclairer ce qui se passe dans notre esprit et comment parvenir à le dompter (l’illustration de la page 13 est plus claire que de nombreuses explications).

Les postures, les respirations, le pouvoir des visualisations et du sourire entraînent l’enfant à la méditation libre. En prime, cinq méditations guidées sur le livre et sur le CD pour aller un peu plus loin.

Ce livre grand format aux jolies illustrations est à conseiller aux méditants débutants et à tous ceux qui souhaiteraient accompagner leur enfant sur ce chemin méditatif.

Publié aux éditions Privat Jeunesse.

Chronique de : Vulnérable de Camille Sfez

Présentation :

Et si nos peurs, nos peines, nos hontes et nos contradictions étaient aussi sacrées que nos joies ? Si elles étaient une porte d’entrée vers une connexion à nos profondeurs, aux autres et au monde ? Dans le secret des cercles de parole comme dans son histoire personnelle, Camille Sfez a fait l’expérience de cet état émotionnel si inconfortable et dont notre société ne sait que faire : la vulnérabilité. Dans cet ouvrage, elle lui donne le visage d’une déesse, pour mieux nous inviter à pénétrer dans son temple.

L’auteure :

Camille Sfez est psychologue clinicienne et formatrice. Elle fait partie des pionnières des Tentes rouges en France et accompagne depuis dix ans les femmes, en individuel et en groupe, pour favoriser l’émergence d’une plus grande liberté d’être. Elle est l’auteure du best-seller La puissance du féminin et anime des conférences.

Ma chronique :

Et si notre vulnérabilité était une force ?

Camille parvient à déconstruire l’idée que la vulnérabilité est une faiblesse.

Avec une métaphore, Vulnus, la déesse de la vulnérabilité, l’auteure décrypte nos comportements et celui de la société sur ce sujet.

« La vulnérabilité n’est pas un but en soi, c’est son approvisionnement qui fait de notre puissance quelque chose de solide… », ces conseils : entrer en soi, se recueillir et être à l’écoute de ses ressentis. Abaissons nos masques, jetons les carcans et montrons-nous tels que nous sommes, nous en serons plus forts.

Les témoignages des expériences vécues par Camille et de ces recherches autour de son aïeule Madeleine renforcent ses propos et nous parle de mémoires enfouies et de leur puissance.

Un essai à retrouver aux éditions Leduc.

Notation :

Chronique de : La tactique de l’ananas de Lili White

La tactique de l’ananas

Résumé :

À 34 ans, Adam pense être heureux. Il vit à San Francisco, déteste le gâteau à l’ananas de sa mère et mène une vie simple, sans prise de risque. Un jour, pourtant, sa rencontre avec Mary, une jeune femme mystérieuse, fait voler en éclats toutes ses croyances. Elle lui offre un calendrier magique qui lui donne une vision effrayante de son avenir, mais aussi la possibilité de remonter le temps pour changer la trajectoire de son destin. Il devra relever les douze défis imposés et faire des expériences pour le moins cocasses.

L’auteure :

« Je suis née dans le sud de la France où j’ai passé une grande partie de ma vie. À 20 ans, je pars m’installer à Paris où je reste 5 ans et me forme à différentes pratiques thérapeutiques, telles que la sophrologie, l’hypnose, la P.N.L ou encore le Chi Nei Tsang et en fais mon métier depuis lors. Tout en gardant dans un recoin de mon esprit mon rêve d’enfant d’être écrivain, j’évolue au gré de mes rencontres et de mes expériences, en apprenant toujours sur moi et sur le monde »

Ma chronique :

Joyeux et léger, un roman de type « feel good » avec des conseils en développement personnel.

Je suis rentrée facilement dans l’histoire d’Adam, un homme effacé, n’ayant pas trouvé l’âme sœur et subissant les critiques de ses parents.

Par le biais d’un cadeau magique, sa vie bascule, il est catapulté un an auparavant avec des défis à accomplir : douze défis, un par mois. La métamorphose opère au fur et à mesure de l’accomplissement des défis : ceux-ci relèvent notamment de la psychologie positive.

L’originalité ici est de placer le héros au cœur de sa quête : il ne s’agit pas d’un mentor ou coaching qui assène des conseils mais de mises en situation dans lesquelles Adam vit les propositions des défis en choisissant lui-même ses actions.

Il expérimente les pratiques issues des défis et évolue rapidement.

Il ose enfin vivre réellement et s’accomplir : on en rêve tous !

Je retiens l’optimisme comme philosophie, le lâcher prise, la gratitude et sortir de sa zone de confort. Bien d’autres propositions sont listées avec une pincée d’humour pour rendre la vie légère.

En synthèse, comme Adam, osons vivre notre vie, tout en dégustant le gâteau à l’ananas dont la recette est proposée en fin de livre.

Publié aux éditions Guy Trédaniel collection Le Courrier du Livre

Notation :