Chronique de : Cap vers la confiance de Marielle Laheurte

Cap vers la confiance

Présentation :

Oui, comment faire pour en finir définitivement avec le syndrome de l’imposteur et votre tendance à l’autosabotage ? Désirez-vous vous libérer des doutes, des blocages, du découragement, du sentiment d’impuissance, de la peur d’agir ou encore de la crainte du regard des autres ? Et, surtout, comment y parvenir tout en vous amusant ? Partez pour un voyage en 21 escales et avancez à coup sûr jusqu’à votre destination. 

L’auteur :

Marielle Laheurte est psychoénergéticienne, coach de vie, sophrologue, thérapeute par les rêves et formatrice. Elle a écrit de nombreux livres pratiques, mais aussi deux récits de voyage qui racontent son périple de deux ans autour du monde entre Saigon et Saint-Malo à bord de sa jonque vietnamienne Sao Mai.

Mon avis : 

Comme un capitaine, prenez la barre et décidez votre vie en toute confiance : tel est le programme découpé en trois modules et vingt-et-une escales. 

C’est réussi : on a envie de tourner les pages grâce à la présentation colorée et gaie avec une mise en page remplie de dessins et de pictogrammes permettant de mémoriser les principaux messages.

Après la forme, voyons le contenu : un programme progressif pour atteindre tout en douceur son objectif. 

Le plus important étant au départ d’aligner les « 3C » : le cerveau (je décide où je veux aller), le cœur (envie de se lancer, motivation), le corps (j’ai l’énergie pour y aller en étant détendu). Cet état permet d’arrêter le mode « pilotage automatique », d’avoir conscience de ses pensées, d’être plus tonique et positif.

Le programme relève de l’expérience et de la vie de la thérapeute (qui n’hésite pas à expliquer ce qu’elle a réussi à réaliser) et allie des techniques de sophrologie (respiration ou visualisation), de la cohérence cardiaque et de la méditation.

Pour chaque escale ou journée, description de l’action du jour avec conseils, exercices et entraînements. L’escale qui m’a interpellée : « mon île paradisiaque » qui devait au départ être en conclusion et finalement positionné après douze escales est une pratique pour trouver son vrai cap, efficace et à ritualiser pour de plus grands bénéfices encore.

J’ai apprécié ce programme pour sa progression et ses précieux conseils, la mise en page ludique est agréable en prime. Les confidences de l’auteure sur les changements dans sa vie encouragent à se lancer.

Paru aux éditions Guy Trédaniel Le Courrier du Livre 

Notation :

Chronique de : La puissance de l’être de Jean-Marie Muller

La puissance de l’être

Présentation :

Nous aspirons tous à vivre une vie meilleure, à nous libérer de la souffrance, de la maladie et des conflits. De son exceptionnel parcours de vie, Jean-Marie Muller partage avec nous les clés fondamentales pour mieux comprendre qui nous sommes et quels sont les véritables rouages qui orchestrent nos vies. Page après page, il partage des éléments concrets pour résoudre les difficultés qui minent notre quotidien.

L’auteur :

Enseignant en évolution humaine et médium, Jean-Marie Muller ne s’encombre pas de formules prémâchées et ose parler vrai. Il est également reconnu pour son travail thérapeutique d’exception. Avec simplicité et beaucoup d’humour, il propose des enseignements fondamentaux pour se libérer de la souffrance, de la maladie et pour mieux vivre au quotidien.

Ma chronique :

Un livre aux multiples facettes qui aborde des notions variées tournées vers l’amélioration de la connaissance de soi.

Dès la préface, l’auteur nous propose « prenez ce livre comme un voyage, voyage intérieur qui deviendra de plus en plus tangible dans tout ce que vous vivez … ».

À l’image de l’écrivain aux vies multiples, ses conseils, distillés avec une sensibilité et sincérité qui transparaît à chaque page, sont issus de ces expériences et «ouvrent grands nos yeux». 

Dans cet ouvrage, il est question de notre égo, et de ses pièges, de notre mental (le véhicule de nos pensées et non leur source), de nos émotions, de nos vies antérieures et missions de vie. 

Nous sommes des êtres « multidimensionnels » avec de nombreuses facettes. Ce voyage intérieur m’a enrichie, questionnée et fait grandir. J’en ai parlé autour de moi pour partager ces recommandations.

Un ouvrage dont les propositions sont à mettre dans toutes les mains.

Paru aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :

Critique de : 60 ficelles anti-stress d’Ambre Franrenet Cazaudehore

Soixante ficelles anti-stress

Présentation :

Dans notre société moderne, où les sollicitations sont omniprésentes et l’environnement parfois peu propice à la détente, le verdict tombe comme un couperet : le stress touche au moins 9 français sur 10 ! Bonne nouvelle cependant, il existe de nombreux remèdes pour alléger, voire éradiquer, ce « mal du siècle ». Ambre Franrenet Cazaudehore, thérapeute psychocorporel, vous donne ses tips pour mieux éliminer le stress : superaliments, exercices de respiration, techniques PNL, pensées positives, et bien d’autres encore.

L’auteure :

Ambre Franrenet Cazaudehore est psychothérapeute et coach. En 2015, elle part rejoindre son compagnon en Equateur où ils créent le Centre Devas (centre de retraites chamaniques et naturopathiques) dans la jungle équatoriale. Sa belle-fille décide de les rejoindre en 2017.

Ma chronique :

Et si on passait un pacte de non stress avec nous-mêmes ?

Voilà la proposition de l’auteure dans ce guide illustré qui liste soixante moyens de repousser le stress. 

Chaque proposition tient sur deux, trois pages maximum avec des illustrations très fun pour donner envie. Pour chaque thème, des exercices ou pratiques sont conseillées ainsi que des lectures ou proverbes.

Les techniques listées relèvent de l’auto-massage, la méditation, la visualisation, la respiration, la réflexologie mais aussi l’art-thérapie, « l’otona maki » ou la chronopsychologie (moins connus).

L’intérêt principal de cet ouvrage est de nous montrer la palette des possibilités pour lutter contre le stress. Sachant que chaque proposition est assez peu développée donc pour se lancer plus à fond dans certains thèmes, un autre ouvrage spécialisé peut être nécessaire ou bien, comme le suggère l’auteure, consulter un spécialiste comme un naturopathe ou un sophrologue.

Voici le site de l’auteure

Paru aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :

Critique de : Le climat change, et nous ? De Louise Browaeys et Alexandre Florentin

Le climat change, et nous ?

Présentation :

Si c’est pas moi, c’est qui ? Si c’est pas maintenant, c’est quand ? Nous avons écrit ce manifeste sur l’écologie et les transitions qui nous attendent pour répondre aux nombreuses questions que tout le monde se pose : Par quoi commencer ? Comment concilier joie et écologie ? Comment agir ? À quelles échelles ? Comment transformer en douceur notre lien à la nature, aux autres, à nous-mêmes ? Comment réinventer et réinvestir la démocratie ? Quelles pédagogies pour les enfants d’aujourd’hui et de demain ?…

Les auteurs :

Ingénieure agronome, Louise Browaeys travaille depuis dix ans dans les domaines de l’agriculture biologique, l’alimentation, la responsabilité d’entreprise et la permaculture. Consultante et formatrice, elle intervient régulièrement dans des séminaires en lien avec l’écologie.

Alexandre Florentin est consultant en stratégie climat chez Carbone 4 et expert en éco-psychologie.

Ma chronique :

Une vision non catastrophique et déculpabilisante de notre monde d’aujourd’hui : il n’est pas trop tard pour agir. 

J’ai aimé cette vision qui prône l’alliance entre les humains, tous interconnectés, pour avancer et inverser les dérèglements climatiques. Tous ensemble et en impliquant nos enfants les acteurs de demain, nous devons avancer, sans tomber dans la crainte de la collapsologie, l’effondrement de la civilisation humaine.

Cultivons l’optimisme, la gratitude et la joie en pratiquant la communication non violente sans être passif. Les auteurs insistent aussi sur les cinq types d’écologies : intérieure, sociale, environnementale, politique et du langage pour mettre en place une « dynamique exponentielle », depuis l’individu jusqu’au collectif.

Dans les recommandations générales, j’ai aimé ces principes mis en avant : « gager sur la joie et les réussites plutôt que la peur et la culpabilité comme mise en mouvement », « transformer les contraintes en opportunités » et « formuler ce que l’on souhaite advenir plus que ce que l’on souhaite arrêter ».

Des pistes plus concrètes sont listées également sur les thèmes de l’éducation, la ville où l’entreprise.

Un manifeste à mettre en toutes les mains pour agir et rester confiant en l’avenir.

Publié aux éditions Guy Trédaniel collection Le Courrier du livre.

Notation :

Critique de : La médecine spirituelle de Luc Bodin

La médecine spirituelle

Présentation :

Devant le grand nombre de maladies chroniques que la médecine soigne sans arriver à les guérir, il serait temps de se demander si les causes physiques sont véritablement l’origine première des maladies… si elles ne seraient pas qu’un maillon de la chaine… si derrière elles, ne se cacherait pas une origine plus profonde au-delà même du sens symbolique des maladies.

C’est le cheminement qu’a suivi le Dr Bodin et qu’il partage avec vous dans ce livre.

L’auteur :

Luc BODIN est docteur en médecine, diplômé en cancérologie clinique et spécialiste en médecines naturelles. Il est de plus conférencier, formateur et auteur de nombreux livres à succès, dont Soignez avec l’énergieAORA au quotidienLa Médecine spirituelle, et Découvrir le sens caché des maladies, parus chez le même éditeur.

Ma chronique :

Une véritable encyclopédie de la médecine dite spirituelle ou médecine holistique qui se préoccupe du patient à la fois du côté physique, psychologique et énergétique.

C’est exactement le livre que le cherchais depuis longtemps : une présentation dans un seul ouvrage de toutes les thérapies appelées par l’auteur « médecines complémentaires ». Je qualifierai ce livre de bible de toutes ces thérapies qui sont présentées en cinq parties : le corps, l’esprit, l’énergie, le spirituel et la guérison.

Luc Bodin précise aussi que nous avons un « potentiel extraordinaire » en nous verrouillé par notre éducation et nos croyances. Pourquoi ne pas regarder autrement la maladie ? Nous pouvons agir sur le plan physique mais aussi sur le psychologique et l’émotionnel pour favoriser la guérison.

Dans la partie sur l’esprit j’y ai trouvé un paragraphe sur la sophrologie, la visualisation et la pensée positive : méthodes éprouvées pour combattre le stress, optimiser son potentiel et accélérer la guérison. 

Le message central : en changeant son état d’esprit et en éliminant les causes physiques ou psychologiques de la maladie, il est possible de modifier le pronostic de la maladie. La phrase à méditer : « les symptômes sont des messagers qui expriment une souffrance de son être intérieur trop longtemps négligée ».

Toutes ces affirmations sont étayées avec le résultat des observations de confrères et recherches de l’auteur.

C’est passionnant de bout en bout, très riche en informations, observations et exemples.

Je vous recommande vivement cet ouvrage.

Paru aux éditions Guy Trédaniel.

Notation :